Les petites incohérences des règles de warhammer...

Questions et réponses sur les règles de jeu, les listes d'armées...

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Avatar du membre
Wagel
Accro
Accro
Messages : 982
Enregistré le : lun. 20 sept. 2010 12:57

Les petites incohérences des règles de warhammer...

Message par Wagel » dim. 13 nov. 2011 17:15

Pourquoi cette analyse sur ce sujet ? En aucun cas pour remettre en cause le travail de games workshop sur le livre des règles. C'est un travail phénoménal, je reste un adepte de ce jeux et ne remet pas en cause les règles. Je fait ce sujet suite à de nombreux débats sur les règles que ce soit entre joueurs ou observer sur des forums et juste histoire de donner mon opinion. C'est simplement pour faire ressortir les aberrations sur des points de règles qui me semblent irréalistes.

Après chacun vois midi à sa porte et je ne reprocherais jamais à un joueur d'appliquer à la lettre les règles (même si parfois c'est un peu tirer par les cheveux).

Pour ma part une phrase bien connue qui représente ma philosophie dans le jeu est la suivante : « A vaincre sans péril on triomphe sans gloire! » Je préfère en effet avoir une armée à thème collant au mieux à l'histoire (au risque de me pénalisé) et gagner ainsi. Mais cela ne veux pas dire que je ne cherche pas à gagner, bien au contraire, je fait tout avec ce que j'ai pour trouver la bonne stratégie pour vaincre mon adversaire (j'ai eu pas mal de défaite mais petit à petit j'arrive à tenir tête, à avoir des égalités voir même quelques victoires...et oui çà arrive :mrgreen: ).

Pour revenir aux points de règles me semblant incohérentes, voici ci-dessous leurs règles avec (je le répète, mon avis qui as le droit de ne pas être partager et pouvant être débattu) qui serait plus réaliste et logique d'être appliquer dans le jeu (je vous rassure, je ne cherche pas à appliquer ces propositions de règles dans nos batailles, je sait que beaucoup s'entraîne dans nos batailles pour des tournois et j'appliquerais toujours ces règles face à vous):


1 – pouvoir tirer à travers une forêt :
sérieusement, il faut arrêter de voir les forêts comme étant composées de trois arbres qui se battent en duel et espacés de 3 mètres entre eux ! Une forêt reste un espace dense avec des arbres n'étant pas alignés les uns sur les autres, des feuillages, du dénivelé dans le terrain, des arbustes, des rochers et un lapin ! (oui il est la cause de tout :mrgreen: ). Bref, une forêt reste un élément bloquant les lignes de vues (sauf pour tirer sur les embusqués en lisières de la forêt mais ces derniers ayant le couvert habituel décrit dans les règles).

2 – interdire à une unité de passer à moins de 1ps d'une unité ou d'un terrain infranchissable :
pourquoi ? Manque de place ? Si l'unité passe c'est qu'il y a de la place tant qu'elle ne superpose pas l'unité ennemi. Un test de terrain dangereux serait plus judicieux représentant l'unité ennemi essayant de faucher celle passant à ces côtés (sachant qu'un test de terrain dangereux non-définie se rate sur 1 et 2 donc risquer mais au moins on as le choix). Les tests de terrains dangereux se font bien quand on fuit à travers un terrain infranchissable (qui veux dire qu'on ne peut le franchir, et oui!). Certes, la fuite se fait de façon désorganiser mais il faut arrêter de voir nos unités rectangulaire et condamnée à être confinée dans un socle avec des limites. Malgré la formation, cette dernière à des variations.

3 – attaques de soutien interdite sur le flanc ou arrière :
alors, un de vos camarades d'armes, juste à côté de vous, se fait attaquer et vous ne seriez pas capable de le soutenir. Pour quel raison vos soldats ne seraient pas capable de pivoter légèrement de 45° à 90° vers le côté pour contenir une attaque de flanc (ou se retourner pour les attaques de dos). L'unité peut déjà être désorganiser à cause de ces attaques de flanc/dos (ce qui est normal) alors autant être logique dans les combats. On ne joue pas des playmobiles tout de même  :mrgreen: ! De plus, il est bien dit dans les règles « les attaques de soutien doivent être portée sur son ennemi immédiat », dans ce cas un soldat au 5ème rang n'a que comme ennemi immédiat celui attaquant son camarade sur le flanc (simple exemple). Donc les attaques de soutiens pourraient se faire quelque soit le côté de l'attaque.

4 – règles « attaques toujours en dernier » :
deux figurines ayant une arme lourde leur donnant cette capacité devrait attaquer tout les deux en même temps ? Pourquoi celui étant plus agile et plus rapide (comprenez ayant une meilleur initiative) n'attaquerais pas légèrement avant. Certes l'arme est lourde mais l'un des deux reste plus rapide et agile. On peut toujours dire, il est vrai, que ce sont des armes lourdes et donc l'initiative ne compte plus, c'est défendable.

5 – les personnages et champion dans les unités :
Comment un défi dans une masse d'une cinquantaine de soldats se ruant les uns sur les autres peut bloquer d'autres soldats. Arrêtons d'avoir un esprit cartésien, le défi lancé n'empêche pas au reste de la mêlée d'avancer dans le combat. Tout le monde à vu de nombreux films avec des batailles épiques et comprend qu'une mêlée n'est pas figée.

Vous imaginez, une lignée de soldats restant figés comme des chaises uniquement parce que un défi se déroulerais devant eux, on est pas à la file d'attente de la caisse d'assurance maladie.

De même, je vois mal (pour prendre comme exemple mon armée), une lignée de chevalier en fer de lance bloquant toutes les attaques d'une horde d'infanterie simplement du fait que le front des chevaliers est composé de deux personnages et un héros (de plus, ceux se souvenant de la véritable formation du fer de lance en forme de pointe et non en colonne, les frappes se font logiquement dans les deux camps contre n'importe qu'elle figurine). J'ai toujours appliquer le fait que le champion ne bloquais pas les attaques sur le reste de l'unité et je continuerais à la faire (sauf demande de mon adversaire pour entraînement de tournois).

6 – Le souffle au corps à corps :
On imagine aisément un souffle de feu dans une mêlée et les ravages que cela peut occasionner essentiellement par la propagation dans les rangs. Alors pourquoi lors d'un défi qui se déroule dans la mêlée (comme expliqué dans les règles), le souffle serait comme par magie contenu uniquement sur son adversaire ? Ce souffle affecterais logiquement toute l'unité.

Voilà, çà fait beaucoup mais je voulais donner mon opinion :mrgreen:
Si décembre et janvier ne font leur chemin, février fait le lutin...
W40K Kill Team (Kroot / Adeptus Mechanicus) / Blood Bowl (Vampire / Homme-Lézard)
Répondre