Histoire d'un Duc par comme les autres...

Background ou pourquoi une armée est levée

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Avatar du membre
Wagel
Accro
Accro
Messages : 753
Enregistré le : lun. 20 sept. 2010 12:57

Histoire d'un Duc par comme les autres...

Message par Wagel »

(suite à un CdA fait sur un forum Gobelins...oui oui, je sait c'est étrange pour un Bretonnien mais c'est à la demande de Grimm....je vous joint ma petite histoire de mon Duc pas très...normal):

"Au fin fond de la forêt d'Artenois (enfin au fond c'est vite dit, certes il y a un peu de route à travers cette forêt pour atteindre le village mais faut pas pousser le gob dans les orties tout de même) se trouve un village nommée Larret.
Ce paisible village surplombé par le château du duc est en fait la proie à de nombreux raids des peaux vertes...

Beaucoup de rumeurs ont pu être dites sur le duc et beaucoup pensent encore qu'ils sont dans la vérité...et bien il est temps que toutes ces rumeurs se taisent et que la vérité éclate enfin au grand jour ! Oui, je l'avoue le duc est...comment dire...certainement habité dans sa tête.

Mais vous pensez peut être qu'un événement tragique l'à mis dans cet état?! Que néni ! C'est de naissance le bougre ! C'est d'ailleurs pour cela qu'on dit de lui qu'il est loin d'être grand clerc...ah oui j'y pense, je ne vous ai pas donner son nom. Gentes dames, gentes damoiseaux, j'ai la grace et l'honneur de vous narrer l'histoire (mémorable) de Prosper dit le fou, duc de Larret.

En son enfance, le jeune Prosper semblait normal (du moins pour les critères de la serventaille de sa seigneurie). Mais un événement vins bouleverser cet équilibre dans son esprit. Un matin d'été, le jeune Prosper s'en alla dans les champs comme il en avait l'habitude. Il traversa le champs de blé, puis le champs de maïs, puis...bon on va pas tous les faire ! C'est alors qu'arrivant dans les champs de betteraves, le jeune garçon aperçu une créature étrange la tête dans les plantations. Avec toute la discrétion et la finesse que pouvait avoir tout chevalier, le jeune enfant aussi futé que pouvait l'être une betterave, pris un cailloux près de lui et le lança sur la créature. Cette dernière surprise par le choc, sursauta en hurlant et se figea sur le jeune garçon. La créature, qui n'était en fait qu'un gobelin, avait la tête recouverte de betterave lui donnant un teint pourpre, se mis à courir vers le garçon. Ce dernier pris ses jambes à son coup (bonne initiative me diriez vous) en hurlant « la betterave!! ». Fort heureusement pour lui, des gardes passèrent à proximité effrayant le courageux mais pas téméraire gobelin qui pris la fuite vers la forêt. Les gardes riaient à pleine dents d'où on pouvait apercevoir encore les reste de la semaine dernière (et je ne parle pas des odeurs) et s'arrêtèrent net quand ils virent que le jeune garçon continuais à fuir en poussant des cris de mélusine sans aucune raison.

C'est depuis ce jour que le nom de Prosper le fou lui a été attribuer et les évènements qui ont suivis ne l'ont pas vraiment aider à vrai dire. Fort heureusement pour lui, il tenait le haut du pavé ce qui dans le cas contraire l'aurait certainement fait mettre au bûcher. Le Duc parcours régulièrement les lisières de son domaine pour pourchasser les peaux vertes mais à chaque fois ses compagnons d'armes ont beau être au courant, ils n'arrivent jamais à se faire au cri de guerre de Prosper quand il charge les gobelin. Dès qu'il en aperçois un, il deviens fou furieux et charge tout en criant « Betteraaaaaave!!! »...allez comprendre.

A en surprendre plus d'un, la rage que peut avoir le duc pour les « betteraves » lui donne parfois, des moments de lucidités surprenantes. Avide de connaissance sur leur sujet, le duc se lança dans un travail de bénédictin et trouva dans des manuscrits anciens, une histoire sur un puissant artefact pouvant lui permettre de se débarrasser à jamais de ces « betteraves ». Il était connu sous le nom de « Da Holly Bibeul »...le duc prononçà le nom avec une ferveur digne d'un chevalier du graal implorant la dame et si dit que la personne ayant baptisé cet artefact devait certainement avoir un niveau intellectuel au moins égal que sa personne (imaginer la fierté du duc en pensant celà...ça peut faire peur alors âmes sensibles passer votre chemin).

C'est ainsi qu'il se lança avec un petit contingent à la quête de cet artefact appelé plus communément par sa seigneurie, la croisade contre les « betteraves ». Certains chevaliers ont eu mainte tentative en lui expliquant qu'il ne fallait pas mettre flamberge au vent mais que nenni, Prosper n'en avait cure et partie dans sa croisade...

C'est en chemin que la croisade du sieur Prosper arriva dans les terres de Gisoreux. Tous avait bien entendu parler d'une présence de gobelins gardant un pont et dont les marchands de la région s'en était accomodé. Cela blessait dans l'orgueil la plupart des chevaliers mais aucun ne souhaitait remettre en cause la souveraineté de ce duché n'étant pas le leur. Et bien évidemment, l'exception faisant la règle, la duc n'avais jamais entendu parler de cette présence. Ô grande stupeur ce fut quand il aperçu deux gobelins garder le pont ! Sans hésitation aucune, il chargea comme à son habitude en criant « betteraaaave » ! L'un des deux gobelin fuya face à la charge de ce forcené hystérique tandis que son compagnon regardais les deux protagonistes s'éloigner de plus en plus d'un air dubitatif. Les chevaliers du duc passèrent tranquillement le pont en lançant une pièce pour la redevance sans oser regarder le gobelin. C'est alors que ce dernier se hasarda à interpeler un roturier pour lui demander si quelque chose clochais dans la tête du chevalier pourchassant son compagnon. Le roturier s'arrêta, fixa le gobelin et seul un soupir de désespoir sortie de sa bouche. « S'on fous c'est zumains! » se dit le gobelin."
Si décembre et janvier ne font leur chemin, février fait le lutin...
W40K Kill Team (Kroot / Empire Tau / Astra Militarum) / Blood Bowl (Vampire / Homme-Lézard)
Avatar du membre
Wagel
Accro
Accro
Messages : 753
Enregistré le : lun. 20 sept. 2010 12:57

Re: Histoire d'un Duc par comme les autres...

Message par Wagel »

Et aussi la suite des évènements liés à une petite campagne entre Grimm et moi, la première bataille étant agrémentée d'une petite histoire d'introduction:

La bataille de la rivière des crânes

Les jours et les semaines se suivirent sans que Prosper ne réussissent à retrouver cet artefact pouvant lui permettre de vaincre à tout jamais ces satanés betteraves. Arrivée aux abords de la rivières des cranes dans les Principautés frontalières, ils décidèrent de camper pour repartir dès l'aube.

La nuit passant, les soldats se réveillèrent petit à petit, commençant à se préparer pour reprendre la route. Prosper, prit d'une envie folle d'aller faire ses besoins, alla au bord de la rivière. Oh quel grand soulagement se fut pour Prosper, si grand que s'en fut interminable. Tout en faisant ses besoins, Prosper sifflota une musique que les bardes jouaient à son château et admirait le paysage autour de lui. Tout en scrutant les horizons il s'extasiait devant ce spectacle... la nature de principautés, un joli pont en bois ouvragé, la rivière qui coulais paisiblement, un orque en train de faire ses besoins, un oiseau et....

L'orque et Prosper se figèrent dans un grand moment de solitude. Tout deux ne savaient comment réagir. Que faire ? Ils n'avaient pas terminer leurs besoins. Sous la nervosité, Prosper esquissa un sourire envers l'orque tout en hochant la tête comme pour lui demander si tout se passait bien. Il se demanda quel idiot il pouvait être, pourquoi avait t'il fait cela ?? A sa grande surprise, l'orque, certainement aussi déstabiliser que lui par la situation haussa les épaules en signe de réponse. Les quelques minutes semblèrent avoir durer une éternité mais une fois finis chacun repartis de son côté en essayant d'oublier ce qu'il venait de se passer.

On peut être certains d'une chose, c'est que les dieux ont certainement été hilare devant cette situation des plus cocasse...on dit bien que le ridicule ne tue pas.

L'orque courut ensuite immédiatement voir son chef Karhnage pour lui signaler la présence d'humains.
Chef, chef ! Y'a des zoms de s'côté autre q'nous du pont !
Quoi ?? ouçà ? Les zoms t'on vu ?
Euh...
Pour seule réponse, l'orque eu un sourire béa qui en retour fut plus brutale de la part de Karhnage.
Les deux armées se préparèrent alors à partir à l'assaut de ce pont en vu d'en découdre rapidement.
Si décembre et janvier ne font leur chemin, février fait le lutin...
W40K Kill Team (Kroot / Empire Tau / Astra Militarum) / Blood Bowl (Vampire / Homme-Lézard)
Répondre

Retourner vers « Présentation d'armée »